Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mon veau Marengo

Publié le par Grand'Mère Julie

Mon veau Marengo






L’histoire, ou la légende, nous raconte la recette ainsi : Le 14 juin 1800, Bonaparte, remporta une bataille contre les Autrichiens à Marengo, petit village du Piémont Italien. Le cuisinier, un dénommé Dunand, chargé de la table du Premier Consul, n'avait pas de marché pour la cause. Il restait du poulet, quelques oeufs et des écrevisses dont Bonaparte raffolait. Après avoir fait frire le poulet dans l'huile d'olive avec les tomates et l'ail, il le servit avec les oeufs frits, les écrevisses et avec des croûtons de
pain. Napoléon apprécia et demanda qu'on lui resserve ce même plat. Dunand remplaça le poulet par du sauté de veau mais garda la sauce à la tomate à qui il donna le nom de « sauce Marengo » en souvenir de la grande victoire du futur empereur. A l'usure, les écrevisses cédèrent leur place aux champignons, les oeufs frits disparurent et il les remplaça par des oignons glacés et un demi verre de vin blanc...Napoléon ne fit pas la différence et continua de demander cette fameuse recette sur sa table...


Ma recette du Veau Marengo
(la recette que je vous explose là est celle que j'ai apprise de mon père, elle se veut la plus proche de l'originale...)

800 g d’épaule de veau coupée en dés plus ou moins gros,
1 à 2 tomates concassées,
1 oignon ou échalote,
100 g champignons frais ou au pire 1 boîte de champignons de Paris,
10 cl de vin blanc sec,
1 c à s bombée de farine,
2 ou 3 carottes,
sel, poivre, ail, bouillon de volaille,
Pour la sauce, je maintiens le goût des écrevisses, avec une bisque d’écrevisses en boîte.


Faire revenir la viande avec l’échalote et l’ail.

Saler, poivrer.

Saupoudrer la viande avec la farine

Ajoutez le vin blanc les tomates pelées et concassées, un peu d’eau, le bouillon de volaille, les carottes épluchées et coupées en rondelles.

Laissez mijoter à l'étouffée pendant 1/2 heure- ¾ d’heure.

Ajoutez les champignons et rectifiez l’assaisonnement.

Laissez mijoter jusqu’à ce que la viande soit tendre.

A la fin de la cuisson, ajoutez la boîte de bisque d’écrevisses, réduisez très légèrement.

Servir avec des pommes de terre vapeur persillées, ou des pâtes (macaronis ou spaghettis, bien que je réserve en principe ces derniers pour un osso-bucco).

Commenter cet article

adams Dawlize 04/11/2009 06:45


bonjour Mm folange,vos recettes me font couler l'eau à la bouche,j'aime la saveur originale,svp,par quoi je peux remplacer le vin blanc?parceque je ne bois pas l'alcool , je suis musulman du
maroc,et je voudrai essayer cette recette,merci beaucoup madame.


Grand'Mère Julie 04/11/2009 17:33


ne vous privez pas d'une bonne recette, accommodez la avec un bouillon de boeuf bien corsé, genre cub or, ou bouillon bien concentré et venez me dire ce que vous en pensez !
Amitiés,
Julie 


Chrissbasto 16/01/2009 15:02

recette tres originale je vais sans doute la testee prochainement