Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Morue à la Bénédictine

Publié le par Grand'Mère Julie

Morue à la Bénédictine








Une recette assez courte, en hommage à ma fille, Louise, décédée hier midi à 96 ans ! Elle va me rejoindre, enfin ! Cette recette est appelée, à tort, la Brandade de Morue, que l'on trouve dans vos commerces.

morue.jpg

Faire dessaler la morue.

La mettre dans une casserole, la recouvrir d'eau froide et porter à température de frémissement pendant 8 à 10 min.

Éplucher les
Pommes De Terre les couper en morceaux.

Les cuire à l'eau salée et les égoutter.

Préchauffer le four à 200 °C.

Après avoir effeuillé la
Morue la mettre dans un plat et la faire sécher 2 ou 3 min au four.

Faire chauffer le lait.

Avec un pilon, broyer dans un mortier (ou dans un saladier) le
Poisson et les pommes de terre.

Incorporer l'huile d'olive, toujours au pilon, en alternant avec le lait chaud jusqu'à ce que la pâte ait la consistance d'une purée.

Saler et poivrer.

Laisser le four à 200 °C.

Morue-b-n-dictine.jpg


Beurrer un plat à gratin et y dresser cette purée en lissant la surface.

Arroser de beurre fondu et faire colorer au four pendant 5 à 7 min.

Servir bien chaud.

Voir les commentaires

Poulet au cidre

Publié le par Grand'Mère Julie

Poulet au Cidre







Une bonne vieille recette de famille, que vous apprécierez certainement !



 
1 gros poulet
250 g de petits champignons
80 g de beurre
3 oignons 
1 gousse d’ail
2 tranches de pain de mie rassis
2 cuillerées à soupe de vinaigre de cidre
1 petit bouquet garni (persil, thym, 1 feuille de laurier)
de la cassonade
de la farine
du bouillon de volaille (ou un cube)
½ litre de cidre
sel et poivre

poulet-cidre.jpg


Découpez le poulet en morceaux puis assaisonnez-les de sel et de poivre. N'ayez pas peur d'y mettre les mains, il ne mord pas, il est mort !!


Epluchez les oignons ; émincez-les ; faites de même avec la gousse d’ail, écrasez-la.

Coupez le pied des champignons ; lavez-les à grande eau sans les laisser tremper , épongez-les.


Dans une cocotte, faites fondre 50 g de beurre ; faites revenir les morceaux de poulet dans ce beurre chaud, laissez-les bien colorer sur toutes les faces, puis retirez-les et mettez-les de côté.


Dans ce beurre de cuisson, faites revenir les oignons émincés, laissez également colorer.

Saupoudrez avec la farine et laissez roussir.

Remettez les morceaux de poulet dans cette préparation, mélangez bien.

Délayez la cassonade avec le vinaigre, ajoutez-la au poulet ainsi que le bouquet garni et la gousse d ‘ail écrasée.

Mouillez avec le bouillon et avec le cidre ; rectifiez l‘assaisonnement, couvrez et laissez cuire 90 minutes à petits frémissements.

Pendant cette cuisson, faites chauffer dans une poêle le reste de beurre (environ 30 g) et faites-y revenir les champignons.

Ajoutez-les dans la cocotte après 75 minutes de cuisson.

Coupez les tranches de pain de mie en triangles et faites-les griller.

Servez le poulet dans la cocotte de cuisson et garnissez les bords avec les triangles de pain grillé.

Conseil : Si vous utilisez du bouillon concentré, goûtez avant de rectifiez l’assaisonnement ; les concentrés sont généralement très salés.

Voir les commentaires

Lapin à la moutarde

Publié le par Grand'Mère Julie

Lapin à la moutarde










C'est la recette préférée de mon époux, il aime en manger régulièrement, d'ailleurs c'est lui qui m'a appris à la faire, et comme ça, il n'a plus à passer au fourneau, il est rusé le bougre !

Lapin---la-moutarde.jpg

Le râble d’un beau lapin
50 g de beurre
2,5 dl de crème fraîche
1 crépine de porc
1 cuillerée à soupe de thym émietté
½ verre de moutarde blanche
sel et poivre.


Faites tremper la crépine de porc pendant 5 minutes dans de l’eau froide, puis égouttez la avant de l'étaler sur la table.


Pendant ce temps, faites chauffer le four à température moyenne.


Salez et poivrez le râble sur toute sa surface ; enduisez-le copieusement de moutarde, puis disposez-le sur la crépine ; saupoudrez-le de thym émietté. 
 
Enfermez le râble dans la crépine en rabattant bien les bords.


Versez 2 cuillerées à soupe d’eau tiède dans un grand plat long et creux pouvant aller au four ; disposez le lapin dans le plat ; coupez le beurre en petits morceaux et parsemez-en le lapin.


Enfournez le plat ; laissez cuire le râble 30 minutes en l’arrosant toutes les 5 minutes avec son jus de cuisson, et en le retournant à mi- cuisson.


5 minutes avant la fin de la cuisson du lapin, faites chauffer un plat de service et une saucière.


Versez alors la moitié de la crème fraîche sur le râble de lapin ; laissez cuire encore 5 minutes.


Quand le lapin est cuit (la chair doit se détacher des os sans difficulté), sortez-le de son plat de cuisson ; coupez-le en morceaux ; disposez ces morceaux sur le plat de service chaud et gardez au chaud à l’entrée du four.


Faites chauffer le jus de cuisson à feu assez vif ; ajoutez le reste de la crème fraîche ; délayez rapidement à la cuillère de bois en grattant bien le fond du plat pour décoller les sucs de viande caramélisés ; gouttez et rectifiez éventuellement l’assaisonnement ; lorsque la sauce est devenue onctueuse, retirez le plat du feu.


Nappez les morceaux de lapin d’un peu de sauce et versez le reste de sauce dans la saucière chaude ; servez aussitôt.



Voir les commentaires

Les Patatines

Publié le par Grand'Mère Julie

Les Patatines

 

 

Mon beau père, le père de mon cher époux, était allé à plusieurs reprises à Marseille, dans cette grande ville portuaire du Midi de la France ! Il nous a ramené une recette qu'il avait trouvé là bas un soir en dinant sur le port : la Patatine ! A mon avis, vous allez aimer !

pommes-de-terre-au-four.jpg

En premier lieu vous devrez trouver de très grosses pommes de terre et de préférence assez fermes pour être cuites au feu de bois, ou encore dans le four, mais dans du papier d'aluminium ! Nettoyez bien les enveloppez les dans le papier d'alu, puis mettez les au four. Selon votre goût, vous les assaisonnerez, sel, poivre, éventuellement quelques herbes, mais je vous le dis, c'est selon le goût. Moi, je ne mets rien, tel quel au feu. 

Après pour l'accompagnement, procédez comme vous le voulez ! En principe on utilise les restes de la veille que l'on accomode à sa façon. Mais vous pouvez aussi faire un Chili con Carne, un poulet au curry, du poisson en sauce, l'essentiel étant d'utiliser des petits morceaux de viandes, agrémentés d'une sauce que vous aurez faite assez épaisse.

Chili_con_Carne.jpg

J'aime assez le faire avec ce que j'appelle une poêlée de poissons, ce sont des petits dés de différents poissons (saumon, lieu, lotte, truite, thon...) enfin vous choisissez au moins trois poissons différents. Vous mélangez avec quelques morceaux de poivrons, toujours selon le goût. Certains n'aiment pas le poivron, alors remplacez le par autre chose, par exemple des morceaux de pois mange-tout, ou des fèves, l'essentiel étant d'avoir avec les dés de poissons un petit légumes d'accompagnement !

Mettez de l'huile dans une marmite, ajouter des oignons coupés en tranches. Attendre que les oignons cuisent un peu et ajoutez les dés de poissons. Couvrez et laissez cuire à feu doux en remuant de temps en temps pour éviter que cela ne colle au fond ! 
blanquette.jpg

Je vous explique une recette de principe, la composition, la préparation et les ingrédients sont de votre ressort ! Vous pouvez parfaitement prendre de la viande à la place du poisson... vous pouvez varier les ingrédients, par exemple poulet, dinde et veau, ou porc, agneau et veau, plusieurs variantes s'offrent à vous !

Lorsque vous jugez que le poisson est cuit, après y avoir ajouter le sel, le poivre et les éventuelles épices, servez avec les pommes de terre cuites ! Pour cela coupez les pommes de terre encore chaudes dans le sens de la longueur en les maintenant quand même dans le papier aluminium. 

Appuyez légèrement sur les extrémités vers l'intérieur de la pomme de terre afin d'en écarter les deux côtés et former de ce fait une sorte de petit "récipient" qui accueillera une louche ou deux de votre préparation !

Dégustez accompagné de salade ! ...

Voir les commentaires

Kouign-Aman

Publié le par Grand'Mère Julie

 Kouign-Aman







Le Kouing-aman est un gâteau breton de la région de Douardenez dont le nom signifie « pain au beurre »... C'est un cousin cuisinier qui m'a appris à le faire ! 
Je vous rassure, la jeune fille dans le petit film, ce n'est pas moi !! et merci à elle, elle est charmante !







250 gr de farine
12 gr de levure de boulanger ou chimique (selon le goût)
300 gr de beurre
60 gr de sucre semoule
Un oeuf
Une cuillère a café de sel fin.


k_aman.jpg


Délayez la levure avec un verre d'eau tiède et une cuillère à café de sucre.. 



Laissez reposer pendant 5 mn.



 

Mettez dans un saladier la farine et ajoutez le contenu du verre petit à petit. 

Travaillez la pâte à la main. Elle doit être tout juste collante aux doigts. 

Mettez le four à préchauffer. 

Laissez reposer 30 mn. 
undefined


Etalez alors la pâte comme une grande crêpe mais rectangulaire, en rajoutant de la farine si le rouleau colle, la recouvrir de lamelles de beurre. Pliez comme une enveloppe.

Etalez à nouveau, saupoudrez largement de sucre et plier en trois. 

Etalez la pâte à nouveau et pliez une troisième fois en quatre pour obtenir une pâte feuilletée. 


Kouing-aman-copie-1.jpg





Aplatissez la pour lui donner la forme du plat qui va être utilisé.






Badigeonnez le dessus au jaune d'oeuf légèrement mélangé à de l'eau et faites cuire au four 25 minutes à 180°. 

Le meilleur, et le "plus calorique" est de le manger tiède !

Voir les commentaires

Kig Ha Farz

Publié le par Grand'Mère Julie

Kig Ha Farz






Alors pour commencer, un peu d'histoire familiale concernant ce plat typiquement breton, dont les origines me sont inconnues, mais il est, je dirais, autant de Kig Ha Farz que de familles bretonnes ! Inutile de vous dire que ma recette sera la meilleure ou la seule véritable, ce serait faux. Je tiens cette recette de la grand mère de mon époux, Françoise Dagorne, qui, quant à elle, l'avait apprise de sa belle mère, Françoise Trochon originaire du pays du Léon, dans le village de Trigavoux ! Je vais donc vous dire ce que je mets dans Ma recette, mais aussi ce que certains y mettent ou ce que vous pouvez y ajouter, après, à vous d'accomoder selon ce que vous aimez ! Je ne suis pas très boeuf et viandes rouges, mais ça, c'est moi !
Il ne faut pas oubier non plus que ce repas est cher, non pas parce que les produits sont coûteux, mais qu'ils sont surtout assez nombreux !

kighafarzplate.jpg

Il vous faudra acheter :

- 500 g de Plat de côtes (facultatif)
- 500 g de Jarret de boeuf (facultatif)
- 1 Jarret de porc demi-sel 
- 300 gr de lard demi-sel assez maigre quand même ! 
- 1 chou
- 4 ou 5 carottes
- 3 ou 4 navets
- 2 ou 3 poireaux
- 1 kilo de pommes de terre
- 3 oignons
- du beurre demi-sel

Pour le Far blanc :

- 100 gr de sucre semoule
- 250 g de farine
- 2 oeufs
- 3/4 Litre de lait
sac.jpg

et pour le Far noir :

- 250 gr de farine de blé noir
- 1 oeuf
- 1 pincée de sel
- 1/2 litre de bouillon
- 50 gr de beurre ou de saindoux


Alors pour commencer, faites chauffer 5 Litres d'eau environ dans une (très) grande marmite. 

Ajoutez la viande quand l'eau est chaude, je vous ai noté (facultatif) parce que personnellement je n'utilise que du porc, moins cher, mais si je pouvais vous donner un conseil, et si vous aimez le boeuf, ajoutez dans ce cas de la joue de boeuf, beaucoup plus tendre, il faut quand même le reconnaître ! Après ce n'est qu'affaire de goût ....

Après une heure à petit bouillon, écumez. Ajouter tous les légumes en ne gardant que 2 oignons. Dans l'autre oignon, vous aurez piqué un clou de girofle.
kighafarz.jpg

Le Lippik : alors là, chaque famille à son "Lippik", et on se transmet la recette de mère en fille, jalousement gardé, jamais dévoilé, et subliment cuisiné ... en gros voilà une recette à détourner comme on la sent : mettre 300 gr de beurre demi-sel à fondre, puis ajoutez les 2 oignons émincés et laissez cuire très très doucement ... Ce que vous prenez comme oignon, ce que vous prenez comme beurre, ce que vous mettez dedans lors de la cuisson, ne regarde que vous, et personne d'autre, mais gardez votre recette pour vous ! C'est Votre secret !...

Vous avez maintenant une bonne heure pour faire la pâte à farz. 

Mélangez les ingrédients pour le farz blanc.
 
Verser dans un sac (le mieux serait de prendre ces sacs à pains, en toiles, ils sont assez grands et longs ! Si vous n'avez pas, une astuce de grand'mère, une manche de chemise que vous n'utilisez plus !) Attention, le sac ne doit être rempli qu'aux 2/3. 

Mettre aussitôt dans le pot qui est toujours à petit bouillon. 

Kig_Ha_Farz.jpg

Pour le farz noir, sortez le bouillon du bouillon et ajoutez le beurre pour qu'il fonde. Quand ce bouillon amélioré est refroidi, enfin tiède, mélangez les ingrédients du farz noir. 

Mettre dans un autre sac rempli aux 2/3 puis dans le pot.

En tout, pour la cuisson, plus de 3 heures, c'est l'idéal pour le jarret de porc. Si le farz noir s'effrite, c'est qu'il est réussi.

La grand mère de mon époux ajoutait du boudin noir à cuire, à la fin de la cuisson, disons une heure avant ! A tester si vous aimez !












Voir les commentaires

Soupe de poireaux petits pois au Colin

Publié le par Grand'Mère Julie

Soupe de poireaux petits pois au Colin










Maman m'a appris cette recette alors que j'allais bientôt me marier ! Elle m'a dit "ma fille, si tu veux que ton homme soit heureux avec toi, il faut lui remplir le ventre, et rien de tel qu'une bonne soupe !"... En ce temps là, c'était encore vrai !


Coupez les poireaux en petits tronçons et les mettre dans l'eau pour bien les laver. Lavez les plusieurs fois, le sable s'y loge facilement et il serait très désagréable qu'un grain vienne à se loger entre les dents.

undefined

Prendre une marmite assez grande pour y plonger les poireaux bien lavés, couvrir  d'eau et ajoutez les petits pois puis posez les morceaux de Colin sur le dessus ! Les filets de poisson doivent suinter pour bien donner le goût de poisson à la soupe !

Apportez les petites touches adéquates de vos épices préférées, cubes de légumes, sel, poivre, selon le goût ! Vous pouvez aussi ajouter un peu de céleri si vous aimez cela ! 

Laissez cuire à feu doux, pas besoin que ça aille vite, plus la cuisson mijotera, meilleure sera la saveur de votre soupe !
undefined

Passez le tout à mixer, et dégustez après avoir ajouté, sur la soupe, un bon filet de citron frais !! 






Voir les commentaires

La Bouillie

Publié le par Grand'Mère Julie

La Bouillie








Alors je vais vous la donner la recette de la bouillie, vous qui l'aimez tant !



Deux bols de lait par personne + un de plus au final (en garder un peu pour la fin)
Chocolat en poudre, sucre en morceaux (deux morceaux par bol) vous pouvez aussi vous en passer selon le goût car le chocolat en poudre, suivant la marque, est déjà sucré ! Maïzéna

Faites chauffer le lait dans une grande casserole avec le chocolat.
Ajoutez le sucre selon le goût tout en remuant afin d'éviter qu'il ne caramélise au fond... 

Attendre que le lait bout avant d'intervenir au final.
bouilliedechocolat.jpg


Pendant ce temps, mettre un cuillère à soupe de maïzéna par bol de lait dans un grand bol ! 

Ajoutez du lait froid à quantité raisonnable, je veux dire par là unpeu plus au dessus de la maïzéna et diluez afin d'obtenir un mélange bien onctueux mais pas trop épais !

Quand le lait commence à "monter" dans la casserole, ajoutez d'un coup toute la maïzéna diluée dans le lait et remuet énergiquement le tout à feu vif en prenant soin de ne pas oublier le fond de la casserole. Laissez cuire à peine une minute à feu moyen, servir chaud ou froid !

Variante :

A la place du chocolat, vous pouvez mettre du vermicelle, vous pouvez également mettre du café, dans ce cas réduisez la quantité de lait car le volume au final sera nettement plus important !

Voir les commentaires

Confiture de Mandarines au Monbazillac

Publié le par Grand'Mère Julie

Confiture de Mandarines au Monbazillac








Bon, encore un secret qui fout le camp, vous êtes incorrigibles !! Mais bon, vous êtes si .... oui, je vais dire gentils !

Achetez de bons kilos de ces bonnes mandarines bien mûres ! Vous allez en peler un maximum, et en réservez quelques une entières que vous allez couper à vif ! Achetez aussi la proportion en sucre "Gelsucre", c'est pratique, c'est tout prêt et c'est vraiment très bien ! J'ai testé, je sais !! N'oubliez pas un litre du meilleur vin blanc de Monbazillac.
monbazillac.jpg

Dans un récipient type saladier, mettez les morceaux de mandarines que vous aurez pelées puis couper en morceaux inégaux, ajoutez y aussi les tranches très fines des mandarines non pelées.

Arrosez avec le vin et laissez reposer toute la nuit !

Le lendemain otez le vin et réservez le dans un endroit où vous serez sûr qu'il ne sera pas bu !! 

Recouvrir les fruits avec le sucre et laissez le sucre fondre en majeure partie comme indiqué sur le mode d'emploi !
undefined

Faire cuire la confiture quelques minutes jusqu'à ébullition ! 

Réduire le feu et laissez encore cuire quelques minutes avant de mettre en pot ! 

Consommez sauvagement !! 

N'en faites pas trop goûter autour de vous, vous serez obligés d'en refaire !!









Voir les commentaires

Crèpes

Publié le par Grand'Mère Julie

Crèpes







Allez, c'est bon, je vais vous la donner ma recette de pâte à crèpes, vous êtes incorrigibles !! Vous ne savez pas ce qu'est un secret, ben ça s'en était un ! Mais bon, je l'emmerai pas dans ma tombe, alors autant vous en faire profiter ! Mais promis, ne me demandez plus de vous la faire ! Elle est là, vous venez la chercher maintenant ! C'est ma mère qui me l'a donnée !
ingredients-crepes.jpg


Alors pour commencer, vous prenez un kilo de farine la moins cher possible, actuellement vous avez toutes sortes de farines avec ceci ou cela dedans, c'est n'importe quoi !! Une bonne vieille farine type 45, c'est parfait !! 4 oeufs frais, du lait (environ deux litres, froid bien sûr), du gros sel, 125 gr de beurre fondu, une dose de vanille liquide, un peu d'alcool genre calva ou rhum !

Voilà, déjà vous avez tout, il ne reste plus qu'à faire la pâte !
crepes.jpg

Dans un grand saladier mettre la farine, ajoutez quelques grains de gros sel, pas trop non plus, cassez les 4 oeufs dans un petit puits au centre et commencez à délayer au fouet avec un peu de lait. Battez assez énergiquement pour ne pas avoir de grumeaux, continuez jusqu'à avoir utilisé la totalité du lait ! Laissez reposer la pâte quelques temps avant d'ajouter le beurre fondu - liquide, mais pas chaud !

Ajouter du beurre donne un bon goût "breton" à vos crèpes, et ça évite aussi l'emploi d'huile pour cuitre es crèpes...

Laissez reposer à nouveau la pâte pendant une bonne heure et demi voire deux heures. Avant de faire les crèpes, incorporez la vanille en totalité et l'alcool. Plus vous ajouterez d'alccol et plus vous en aurez le goût donc à vous d'évaluer !

Il ne m'est pas facile de vous donner ici des proportions, je vais toujours ma cuisine à l'oeil .... ou j'ai le coup de main, comme on dit !

Un conseil maintenant pour la cuisson, j'utilise toujours ma vieille tuile à crèpes que je mets à chauffer dans la grande cheminée de la salle, avec un bon feu de bois, mais vous, vous avez la possibilté d'utiliser des poêles en téflon ! J'ai vu ça, j'ai même essayé !! Ben c'est vraiment très bien ! Et pas besoin de chiffon de coton imbibé d'huile ! ça colle plus ! Antiadhésif ils appellent ça !!

Vous en avez de la chance quand même !!
undefined

Au fait, la poêle doit être très chaude, la pâte doit bien adhérer, et attendez qu'elle se soulève un peu avant de la retourner ! N'oubliez pas qu'une crèpe pas assez cuite vous fera mal aux boyaux !!

Allez, regalez vous, et n'ooubliez pas de venir me dire ce que vous en avez pensé de ma pâte à crèpe à Ma façon !!

Voir les commentaires

1 2 > >>